Du Marlet jusqu'à St-Vidal en Haute-Loire - Juillet 2011
Participation au rassemblement de l'association EquiLiberté

4 jours au départ du Marlet, pour rejoindre ST-VIDAL près du Puy-en-Velay (43), avec Karen CARPENTIER et sa jument Réglisse des Trèfles

Page 1 - Page 2

Le 1er jour, nous partons sous une météo peu engageante. Mais on prépare Réglisse et Surprise et c'est parti ! Nous quittons le Marlet par le Nord pour monter en direction de Brassalières pour, ensuite, descendre vers Paulhac-en-Margeride. Juste avant Paulhac, on bifurque à droite en direction de Sept-Sols. On rejoint la Besseyre-Sainte-Mary, fief de la Bête du Gévaudan, où nous pouvons voir une superbe fontaine avec la Bête sculptée dans du bois. On repart dans les bois, une forêt épaisse et tout d'un coup, au beau milieu de ce bois très dense, on arrive sur une clairière avec beaucoup d'espace, beaucoup d'herbe pour les juments et suffisamment de plat pour planter les tentes. Un chemin large permet l'accès au 4x4 ! Nous établissons domicile pour la nuit, ce sera un 1er bivouac magique !

Le lendemain, nous nous réveillons avec le chant des oiseaux, la respiration de nos juments qui se sont remplies la panse ! On range tout et on repart pour une belle journée en perspective ! On travers Venteuges, puis on profite d'un long passage dans un bois agréable, à l'ombre et dans la fraîcheur. En sortie, on galère...enfin je me prends la tête avec un chemin qui n'avait pas axactement la même orientation sur ma carte et dans la réalité. Après avoir essayer des pistes sans issues pendant 1/2h, je m'aperçois, mea culpa, que ce grand chemin très engageant était bel-et-bien le bon ! Gloups ! Allez, on voit le village de Pébrac, tout au fond de la vallée, c'est là où nous allons.

Après une pause casse-croûte, on rejoint Pébrac et ses maisons aux belles pierres du pays. On sent qu'on a quitté notre Margeride granitique pour le Velay et ses roches volcaniques. On suivra un bon moment le GR des Robes de Bure et Côtes de Mailles, à flanc de colline, c'était très chouette. Nous descendons vers St-Julien des Chazes, que nous traverserons avant de remonter sur les pentes d'en face. Arrivées en haut, je crois qu'on est cuite toutes les 4 ! On arrive au village de Ste-Marie des Chazes, et nous trouvons un joli endroit pour bivouaquer à l'arrière du village. Par convenance, on demande aux habitants les plus proches qui n'y voient pas d'inconvénients, nous précisiant que c'était communal.