Pourquoi l'autonomie ?

Le matériel de Surprise - Le bât de Tékki - Les sacoches

Les bonnes sacoches, les bonnes sacoches... Ca existe vraiment ? Selon l'utilisation qu'on en a, selon les arbres qui croisent notre chemin, ou les ronces qui décident de tenir bon, etc, elles souffrent, de toutes façons, quelles qu'elles soient !
Pour l'instant, nous avons opté pour des sacoches en toile, mais de la toile relativement solide. Un jour, on s'offrira de belles sacoches en cuir, mais en attendant, celles-ci vont très bien.

On n'a pas souhaité renforcer la totalité des côtés, ni même faire l'achat de caisses à glisser à l'intérieur des sacoches, car on a estimé que ce serait pour quand Tékki aura une certaine expérience. Pour l'instant, on préfère que la sacoche encaisse un peu le coup en cas de croisement intempestif avec un arbre, plutôt que ce soit tout le dos de Tékki.

De plus, pour les consolider ou, en tout cas, les rendre plus pratiques en les rigidifiant un peu mais pas trop, mon adorable mari m'a fait des renforts en contre-plaqué, uniquement les petits côtés et le fond, ce qui permet aux sacoches d'épouser les formes... rebondies... du ventre de mon Mérens ! Les renforts sont doublés de cuir au niveau des arêtes afin de ne pas abimer la bâche.

 

Et pour terminer, il peut pleuvoir, on est équipé ! Avec une bâche de camion, des oeillets, des boutons tanka et une corde d'escalade, on s'est fabriqué notre bâche de bât selon les explications du célèbre Emile Brager.